Une énergie renouvelable est une énergie issue de la nature qui, en opposition à une énergie non-renouvelable, ne s’épuise pas car se renouvelle continuellement.

En Belgique, l’énergie solaire (le soleil), l’énergie cinétique (le vent), l’énergie hydraulique (l’eau), la biomasse (matières organiques) et la géothermie (la chaleur de la terre) sont exploités chaque jour pour la production d’électricité verte.

Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ? Quels sont les 5 types d’énergie renouvelable ? Enfin, quelle énergie propre domestique sera la plus rentable pour mon habitation ? Suivez le guide !

Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ?

Les énergies renouvelables sont des énergies dont les ressources proviennent directement de la nature (du soleil, du vent, de l’eau et de la terre) et dont les stocks sont inépuisables. Parce qu’une ressource renouvelable produit très peu de déchets et émet très peu de gaz à effets de serre (CO2), on parlera souvent d’énergie propre ou d’énergie verte.

En ce sens, elles s’opposent aux énergies non-renouvelables (énergies grises ou énergies fossiles que sont le pétrole, le charbon et le gaz naturel) dont le pouvoir énergétique est plus important mais qui engendrent également beaucoup plus de polluants atmosphériques.

Quels sont les 5 types d’énergie renouvelable ?

Dans la nature, 5 grandes familles de ressources renouvelables coexistent :

L’énergie solaire

Les panneaux solaires, assemblage de cellules photovoltaïques (fait de matériaux semi-conducteurs) captent l’énergie du soleil et la transforme, grâce à l’action d’un onduleur, en énergie exploitable.

  • Les panneaux solaires thermiques transforment les rayons du soleil en chaleur, laquelle réchauffe l’eau de la tuyauterie calorifugée qui mène de l’installation au ballon d’eau de votre chauffe-eau électrique (ou boiler solaire) ;
  • Les panneaux solaires photovoltaïques transforment les rayons du soleil en électricité, laquelle est ensuite :
    • Directement consommée via votre réseau électrique ménager ;
    • Stockée dans des batteries adaptées ;
    • Injectée sur le réseau électrique de votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD).

Production d'electricite : énergie solaire - panneaux photovoltaiques - Comparateur-energie.be

Investir dans des panneaux solaires photovoltaïques est-il rentable ?

Il faut compter entre 1 400 et 1 800 € par kilowatt-crête (kWc) pour une installation photovoltaïque. Avec une durée de vie moyenne de 25 ans et un investissement amorti au bout de 7 à 15 ans, vous bénéficiez durant plusieurs années de l’électricité gratuite.

Qui plus est, grâce au système de compensation (ou « compteur qui tourne à l’envers ») mis en place par le gouvernement, le courant électrique produit et injecté sur le réseau de votre GRD est soustrait à l’énergie consommée. Vous ne payez donc ni votre électricité, ni les frais inhérents au réseau (transport, distribution, etc.).

L’énergie éolienne

Les éoliennes transforment l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique, laquelle est ensuite convertie en courant électrique grâce à l’action d’un générateur.

En Belgique, on trouve des éoliennes sur la terre ferme (« parc éolien ») mais également en mer (« éolienne offshore »). Comme pour les panneaux solaires, l’électricité ainsi obtenue peut être stockée, injectée dans votre réseau ménager ou sur le réseau de votre GRD.

Investir dans l’éolien domestique est-il rentable ?

Faire installer une éolienne vous coûtera entre 10 000 € et 40 000 € (en fonction de la puissance sélectionnée) pour un retour sur investissement de 15 ans minimum.

Mais si l’éolien domestique constitue une bonne alternative pour réduire sa facture d’énergie, elle n’est pas forcément facile à mettre en place :

  • Vous devez disposer d’un permis d’urbanisme ;
  • Le terrain devra être exposé à un vent constant et suffisant de 21 km/h (or, la vitesse moyenne du vent étant de 25 km/h au littoral et de 2 à 4 m/s, soit 7 à 14 km/h en haute Belgique, ce type d’installation ne garantit pas un rendement intéressant).

Actuellement en Belgique, deux coopératives citoyennes et locales (COCITER et Enercoop) fournissent de l’électricité verte aux citoyens qui y adhèrent.

Je compare les fournisseurs d'électricité verte !

Production d'électricité : l'énergie eolienne - comparateur-energie.be

Le saviez-vous ? En Wallonie, la CWaPE octroie des aides financières pour les installations de moins de 10kVA.

L’énergie hydraulique (hydroélectricité)

Le mouvement généré par l’eau (force issue des chutes d’eau, courant marins, etc.) fait tourner les turbines des centrales hydrauliques qui produisent ainsi de l’électricité.

En mer, l’énergie thermique marine (issue du choc thermique entre les eaux froides des profondeurs et les eaux chaudes de la surface) et le mouvement des vagues permettent également de produire de l’énergie.

Investir dans une installation hydraulique domestique est-il rentable ?

Pour commencer, sachez que vous ne pourrez exploiter l’énergie hydraulique de manière domestique que si vous disposez d’un moulin ainsi que d’un droit d’eau sur un ruisseau au débit suffisant (pour ne pas perturber la vie aquatique) qui longe ou traverse votre jardin.

Vous devrez alors prévoir l’aménagement d’un barrage de dérivation (pour collecter le débit) et d’un canal d’amenée qui permettra d’engendrer une hauteur de chute suffisante (tout en respectant les exigences urbanistiques).

En raison des travaux d’aménagement, du type de centrale et de la puissance sélectionnée, il est difficile d’évaluer le coût de ce type d’installation hydraulique. Seule une étude de faisabilité de votre projet auprès d’un professionnel agréé vous permettra d’y voir plus clair.

Le saviez-vous ? Des aides financières existent pour l’installation d’une mini-centrale hydraulique domestique. En Wallonie, adressez-vous au Département de l’Energie et du Bâtiment durable pour en savoir plus.

La biomasse (le biogaz)

Le biogaz (employé pour la production de chaleur, d’électricité et de biocarburants) est obtenu à la suite de la combustion de matières organiques végétales et/ou animales dans des centrales à biomasse.

Le bois est la matière organique végétale la plus exploitée. Il est transformé en pellets, granulés de bois et plaquettes qui seront ensuite commercialisés comme combustibles pour les poêles à bois et/ou à pellet.

Investir dans un chauffage au bois est-il rentable ?

De nombreux modèles de chauffage au bois existent : feu ouvert, poêle à pellet, poêle à bûches et foyer encastré par exemple. Plus écologiques que leurs homologues pour la combustion d’énergies fossiles (chaudière à mazout, etc.), ils s’avèrent également plus économiques et plus rentables sur le long terme.

Selon le modèle et le type de combustible, l’acquisition d’un chauffage à bois (hors frais d’installation) vous coûtera entre 7 500 € et 10 000 €.

Beaucoup plus moderne, la chaudière à biomasse permet de chauffer l’ensemble de votre maison tout en réduisant votre facture de chauffage jusqu’à 60 %. L’installation d’une chaudière à biomasse domestique vous coûtera entre 10 000 € et 15 000 €.

Le saviez-vous ? Sous certaines conditions, l’installation d’une chaudière biomasse peut être subsidiée par la Région wallonne.

La géothermie

La géothermie est l’exploitation de la chaleur terrestre contenue sous la surface de la terre. L’énergie stockée dans nos sous-sols est utilisée pour produire de la chaleur ou de l’électricité. La géothermie est l’une des seules énergies renouvelables ne dépendant pas des conditions météorologiques et atmosphériques.

Il existe 3 types de pompes à chaleur :

  • La pompe à chaleur aérothermique, qui capte l’énergie présente dans l’air ;
  • La pompe à chaleur hydrothermique, qui capte l’énergie dans l’eau des nappes phréatiques ou dans les eaux de surface ;
  • La pompe à chaleur géothermique, qui capte l’énergie présente sous la surface de la terre.

Selon la température du réservoir géothermique exploité, la géothermie pourra être qualifiée de « haute énergie » (plus de 150 °C), « moyenne énergie » (90 à 150 °C), « basse énergie » (30 à 90 °C) et « très basse énergie » (moins de 30 °C).

Investir dans une pompe à chaleur est-il rentable ?

La pompe à chaleur domestique (PAC) exploite la géothermie à très basse énergie issue de la chaleur extérieure (air) et des nappes aquifères (sol) et vous permet de réaliser jusqu’à 75 % d’économie sur votre facture d’énergie.

  • La pompe à chaleur classique permet de produire de l’eau chaude sanitaire pour le chauffage ;
  • La pompe à chaleur/climatisation permet de refroidir son logement grâce à un système de pompe réversible qui va filtrer l’air intérieur et le rejeter à l’extérieur.

Pour l’installation complète d’une pompe à chaleur, comptez entre 5 000 et 20 000 € TVAC selon le modèle. En Belgique, deux PAC tirent leur épingle du jeu :

  • La PAC aérothermique (qui exploite la chaleur extérieure) est intéressant en raison du climat tempéré. De plus, ce type de pompe a l’avantage d’être très efficace pour un investissement tout à fait raisonnable ;
  • La PAC géothermique a l’avantage d’exploiter la chaleur du sol qui demeure plus ou moins constante tout au long de l’année. Son installation requiert cependant la réalisation de forages et de travaux de terrassement pouvant s’avérer coûteux.

Le saviez-vous ? En Wallonie et à Bruxelles, vous pouvez (sous certaines conditions) bénéficier d’aides et de primes à l’installation d’une pompe à chaleur.

Vous ne pouvez vous permettre de produire votre propre énergie, mais souhaitez malgré tout réduire votre empreinte énergétique (et le montant de votre facture) en consommant de l’énergie verte ?

Comparez immédiatement les différentes offres tarifaires disponibles sur le marché et changez de fournisseur de gaz et/ou d’électricité. C’est simple, rapide et sans aucun frais !

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit
Réactions2