Un raccordement au gaz naturel est possible sous certaines conditions et en respectant la marche à suivre. Le but : garantir le bon fonctionnement de votre installation ainsi que votre sécurité.


Sommaire

Vous emménagez bientôt dans une maison neuve et souhaitez la raccorder au gaz naturel ? Voilà une initiative intéressante car ce combustible, aussi appelé gaz de ville, présente plusieurs avantages. Moins cher que l’électricité et moins polluant que les autres énergies fossiles, il offre plusieurs possibilités aux consommateurs. Ils peuvent en effet l’utiliser pour le chauffage, pour l’eau chaude sanitaire mais également pour la cuisine. Cependant, pour en profiter, votre logement doit être raccordé au réseau de distribution de gaz. Prêt à entreprendre les démarches nécessaires ?

Qu’est-ce qu’un raccordement au gaz ?

Un raccordement au gaz de ville est une étape essentielle pour toute personne désirant bénéficier de cette énergie. Sans branchement, pas de gaz, même s’il est destiné à alimenter une gazinière.

Dans la pratique, un raccordement au gaz consiste à relier votre logement, et plus précisément votre compteur de gaz, au réseau de distribution de gaz géré par votre GRD (ORES, Eandis, Sibelga…). Pour ce faire, il est nécessaire d’aménager une arrivée de gaz entre votre maison et la voie publique au moyen d’une conduite (tuyau).

Si vous faites construire votre logement, renseignez-vous sur les prestations comprises dans le cadre des travaux. Selon les situations, la manœuvre de raccordement peut en faire partie. Si ce n’est pas le cas, vous devez émettre une demande auprès de votre GRD.

Attention, il est possible que votre zone d’habitation ne soit pas couverte par le réseau de votre GRD. Si vous rencontrez cette situation, n’hésitez pas à vous renseigner sur les extensions prévues dans son calendrier. Dans le cas où aucune n’est au programme, votre GRD pourra toujours décider de changer la donne en évaluant la rentabilité de l’investissement à consentir.

Vous ignorez qui est votre gestionnaire de réseau ? N’hésitez pas à entrer votre code postal sur notre outil de recherche ou à nous contacter par téléphone au 0800 37 369 ou par e-mail.

Comment raccorder votre logement au gaz ?

Pour raccorder votre compteur de gaz au réseau de distribution, rien de plus simple ! Il suffit de suivre les quatre étapes suivantes.

Procédure de raccordement/branchement au gaz naturel. Source : ORES.

1. Introduire une demande de raccordement au gaz

Si vous désirez avoir accès au gaz naturel, vous devez contacter votre GRD. Dans un premier temps, vérifiez si votre logement est raccordable au réseau de gaz naturel. Pour ce faire, posez directement la question à votre GRD ou faites une recherche sur Internet. ORES propose par exemple un test de raccordabilité qui, sur la base de votre adresse postale, vous fournit directement la réponse. Si elle est positive, vous avez la possibilité d’introduire votre demande de raccordement en complétant un formulaire en ligne. Que vous utilisiez ce dernier support ou une version papier, vous êtes invité à renseigner plusieurs informations telles que la date d’intervention souhaitée et le type de construction (logement neuf ou existant).

De plus, votre GRD vous réclamera plusieurs documents, indispensables pour la suite du processus. Dans le cadre d’un raccordement au gaz d’une maison neuve, pensez à réunir le plan cadastral, le plan d’implantation ainsi que le plan indiquant l’emplacement désiré du compteur de gaz. S’il s’agit d’un logement existant, vous serez tenu de le photographier de face et de côté.

Afin de déterminer le type de raccordement à effectuer et le type de compteur à placer, votre GRD doit également connaître la puissance totale de vos appareils fonctionnant au gaz naturel. Vous l’ignorez ? Pas de panique, il suffit de vous renseigner auprès de votre installateur (c’est-à-dire votre chauffagiste). Pour information, une habitation moyenne nécessite généralement un débit de gaz de maximum 6 m³/h. Ce dernier permet de couvrir ses besoins en chauffage, en eau chaude et pour la cuisine.

Le saviez-vous ? Votre compteur de gaz ne peut pas être installé à n’importe quel endroit. Vous devez en effet tenir compte des exigences fixées par votre GRD. La plupart du temps, celui-ci impose un lieu sec, bien éclairé, facilement accessible et doté d’une ventilation permanente.

2. Réaliser les travaux nécessaires avant le raccordement

Agent envoyé par le GRD pour planifier et réaliser le raccordement du compteur au réseau de gaz.Une fois votre demande de raccordement traitée, votre GRD envoie un technicien à votre domicile. Celui-ci se charge de vous communiquer toutes les informations utiles et la balle est ensuite dans votre camp : à vous d’accepter ou non l’offre de prix transmise plus tard par votre GRD.

Vous marquez votre accord ? La planification du raccordement au gaz naturel peut commencer. De votre côté, vous aurez pour mission de réaliser les travaux préparatoires réclamés par votre GRD sur la base du rapport fourni par le technicien. Vous pourrez les découvrir dans les documents accompagnant l’offre de prix. Ensuite, votre GRD procédera au raccordement et à la pose du compteur à la date convenue. En moyenne, cette intervention dure une demi journée.

Attention : il est possible que votre GRD exige le paiement du devis avant de prévoir l’organisation du raccordement. En termes de délai, ce dernier doit obligatoirement être réalisé dans les 30 jours, ou, en cas d’ouverture de voirie ou d’extension du réseau, dans les 60 jours. Le raccordement de votre appareil au gaz peut toutefois être prévu plus tard si vous le désirez.

3. Souscrire un contrat de gaz auprès d’un fournisseur d’énergie

Ça y est, votre maison est raccordée au gaz naturel et votre compteur de gaz est installé. Votre GRD vous a donc donné un nouveau code EAN. L’étape suivante consiste à conclure un contrat de gaz auprès d’un fournisseur d’énergie. Pour ce faire, nous vous conseillons de comparer les offres de gaz naturel commercialisées en Belgique. Ce tour d’horizon vous permettra de découvrir laquelle est la plus intéressante dans votre situation. Il peut par exemple s’agir de l’offre de gaz la moins chère ou de celle proposée par un fournisseur garantissant un service clientèle de qualité. Tout dépend de vos critères.

Quoi qu’il en soit, afin que votre future facture annuelle ne vous réserve pas de mauvaise surprise, n’hésitez pas à relever vos index de gaz régulièrement une fois votre installation en service. Vous serez ainsi en mesure de calculer votre consommation de gaz et donc de revoir l’estimation réalisée par vous-même ou votre fournisseur au début de votre contrat. Cette démarche est particulièrement importante puisqu’elle vous permettra d’ajuster vos acomptes.

Comparez tous les fournisseurs disponibles en Belgique
Grâce à comparateur-energie.be

Comparer maintenant

Une question sur le coût du gaz ou la durée de votre contrat ? Appelez nos conseillers au 0800 37 369, ils vous répondront avec plaisir !

4. Réclamer la mise en service de votre compteur de gaz

Mise en service (ou ouverture) d'un compteur de gazVous avez demandé un contrat de fourniture. À présent, il est temps de prendre un rendez-vous avec votre gestionnaire de réseau pour la mise en service de votre installation de gaz. Ce n’est qu’une fois cette dernière opération réalisée que vous pourrez consommer du gaz.

Cependant, l’ouverture de votre compteur ne sera effectuée que si vous êtes également en mesure de présenter une attestation de conformité de votre installation intérieure. Pour information, cette attestation, garantissant le respect des normes en vigueur pour les installations de gaz, est établie par votre installateur. Si celui-ci ne dispose pas du label Cerga, vous devez également faire réceptionner votre installation de gaz naturel par un organisme agréé par les autorités fédérales. Pour savoir ce qu’il en est, n’hésitez pas à consulter la liste des installateurs Cerga.

Toutes les conditions sont remplies ? Parfait, votre GRD n’a plus qu’à réaliser un test d’étanchéité avant d’accomplir la mise en service.

Le saviez-vous ? Si votre chauffage central fonctionne au gaz naturel, vous êtes légalement tenu en Wallonie et à Bruxelles de faire réviser votre chaudière au gaz une fois tous les trois ans. En Flandre, par contre, l’entretien doit avoir lieu tous les deux ans. En outre, faites appel à un spécialiste pour savoir comment raccorder votre chaudière au gaz. Il en va de votre sécurité.

Quel est le prix d’un raccordement au gaz de ville ?

Le prix d’un raccordement au gaz est fixé par votre GRD et diffère selon le type d’intervention. Au regard de plusieurs considérations techniques liées notamment au débit et à la pression, il peut ainsi s’avérer que vous avez besoin d’un raccordement simple, standard (raccordement gratuit sous certaines conditions) ou non simple. Seul un installateur qualifié pourra vous dire quel raccord pour le gaz doit être mis en place.

De plus, si le raccordement de votre compteur nécessite une extension du réseau de distribution, la note grimpera inévitablement, à moins que cette extension soit utile à d’autres habitations.

En conclusion, pour connaître le coût d’un raccordement au gaz naturel : demandez un devis à votre GRD !

Réactions2