Comment réaliser une estimation de votre consommation de gaz ou la calculer précisément ? C’est simple : en lisant bien votre compteur et en analysant les bons éléments. Le but : anticiper votre facture.


Sommaire

Les coûts de chauffage représentent une grande partie de la facture énergétique totale des ménages belges. Durant l’hiver, les personnes se chauffant au gaz naturel savent dès lors que cette période va leur revenir cher. Heureusement, de nombreuses astuces existent pour réduire sa consommation de gaz. Mais afin de maîtriser son budget, il convient d’apprendre d’abord à la calculer. Vous utilisez ce combustible uniquement pour la cuisine ou pour l’eau chaude sanitaire ? Rassurez-vous, réaliser une estimation de votre consommation de gaz vous sera également utile !

1. Relevez votre compteur de gaz et convertissez les m³ en kWh

Lecture de l'index d'un compteur de gazConnaître votre consommation de gaz passe par deux étapes. La première est d’effectuer une relève de votre compteur d’énergie. Très simple, cette manœuvre consiste à calculer la différence entre l’index actuel et celui de la période précédente. C’est d’ailleurs cette donnée que récolte chaque année votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD).

Cependant, pour mieux gérer vos dépenses, vous avez intérêt à relever vos index plus souvent, par exemple tous les mois. Dès que vous constatez une augmentation de votre consommation de gaz, vous pouvez alors ajuster le tir. Si vous vous chauffez au gaz naturel, attendez-vous bien sûr à une forte hausse durant les mois d’hiver.

Attention, un compteur de gaz mesure les mètres cubes (m³) livrés. Il n’indique donc pas la quantité d’énergie effectivement consommée. Pour la découvrir, il faut procéder à une deuxième étape : convertir les m³ en kWh (kilowattheures). Cette opération consiste à multiplier la différence entre les deux index par 10, soit la valeur moyenne du pouvoir énergétique du gaz (1 m³ = 10,3 kWh).

Exemple :

  • Index au 5 janvier 2018 : 24 000 m³
  • Index au 5 janvier 2017 : 22 000 m³
  1. Consommation annuelle : 24 000 – 22 000 = 2 000 m³
  2. Quantité d’énergie : 2 000 x 10 = 20 000 kWh

À partir du nombre de kWh consommés, votre fournisseur de gaz va pouvoir établir votre facture annuelle. Il lui suffit de multiplier ce nombre par le coût du gaz indiqué dans votre contrat d’énergie.

2. Estimez votre consommation de gaz sur la base de critères précis

En relevant votre compteur de gaz, vous découvrez votre consommation réelle d’énergie. Mais comment faire si vous êtes dans l’impossibilité d’effectuer cette démarche ? Par exemple, si vous venez de raccorder votre maison au gaz naturel ? Dans un cas pareil, pas d’autre choix que d’estimer votre consommation.

Plusieurs éléments entrent en compte dans le calcul de votre consommation de gaz :Consommation de gaz d'une famille de quatre personnes

  • la surface habitable de votre logement ;
  • votre utilisation du gaz naturel : s’il vous sert de combustible de chauffage et pour l’eau chaude sanitaire, vous en consommerez davantage que quelqu’un en ayant besoin uniquement pour la cuisson des aliments ;
  • le nombre d’occupants du logement ;
  • le mode de vie des membres du ménage : une personne présente toute la journée chez elle consommera davantage qu’une personne régulièrement absente ;
  • la présence éventuelle d’un système de chauffage d’appoint : un ménage consommant du gaz naturel pour se chauffer et utilisant en complément un poêle à bois, un poêle à pellet ou un radiateur électrique fait inévitablement baisser sa facture de gaz naturel.
  • l’isolation de votre maison ou de votre appartement.

Vous l’avez compris, votre consommation de gaz varie donc en fonction des caractéristiques de votre logement mais également en fonction de votre profil de consommateur. C’est pour cette raison qu’elle est difficile à évaluer mais, pour vous aider, vous pouvez effectuer des simulations gratuites sur Internet. Si vous le désirez, vous pouvez également faire appel à un de nos conseillers au 0800 37 369. Il sera en effet capable de calculer votre consommation de gaz et de vous proposer l’offre de gaz la plus avantageuse dans votre situation.

3. Évaluez votre consommation en fonction de la consommation moyenne de gaz en Belgique

Comme pour l’électricité, estimer sa consommation de gaz est possible sans réaliser de savants calculs. Il suffit en effet de se fier à la consommation moyenne d’un ménage belge en fonction de la taille de son ménage et de son utilisation du gaz. Si cette pratique ne permet pas d’obtenir un résultat précis, elle reste néanmoins utile pour se faire une première idée.

De plus, en cas de crainte d’une sous-estimation ou d’une surestimation, vous pouvez toujours vérifier à intervalles réguliers l’index de votre compteur de gaz. Après quelques mois, vous devriez vous rendre compte de l’éventuelle marge d’erreur. Il sera alors toujours temps de revoir à la hausse ou à la baisse le montant de vos acomptes auprès de votre fournisseur de gaz.

Consommation moyenne de gaz en Belgique* 
Type de client Utilisation du gaz naturel Consommation annuelle en kWh
Petit consommateur Cuisine et eau chaude 2 326 kWh
Gros consommateur Cuisine et eau chaude 4 652 kWh
Petit consommateur Cuisine, eau chaude et chauffage central 23 260 kWh**
Gros consommateur Cuisine, eau chaude et chauffage central 34 890 kWh

*Consommations de référence fournies par la CWaPE, le régulateur wallon de l’énergie, et utilisées dans le cas d’une simulation faite sans connaître sa consommation de gaz.

**Pour information, une consommation de 23 260 kWh correspond à la consommation d’un client-type résidentiel (famille de trois personnes).

4. Fiez-vous aux consommations de gaz de l’ancien occupant

Vous venez de déménager dans une maison ou un appartement précédemment habité ? Profitez-en pour vous renseigner sur la consommation de gaz de l’ancien occupant afin d’avoir une idée du montant de vos futures factures. N’hésitez pas à lui demander sa consommation des dernières années, il sera ainsi possible de réaliser une moyenne et donc d’éviter de trop grands écarts de consommation.

Si le précédent occupant ne connait pas sa consommation de gaz, demandez-lui le montant de son acompte mensuel et multipliez-le par 12 et puis par 20. Vous obtiendrez un résultat en kWh. Celui-ci constituera cependant une estimation très approximative car le montant d’acompte dépend du fournisseur et du contrat souscrit. En outre, il est possible que l’acompte n’ait pas été adapté à la consommation réelle de la personne.

En résumé, il est clair que si cette méthode est simple et rapide, elle pêche au niveau de la précision. En effet, les habitudes de consommation de l’ancien locataire ou propriétaire sont peut-être très différentes des vôtres. Cela peut par exemple arriver s’il vivait seul et que vous êtes une famille nombreuse. Par conséquent, n’hésitez pas à ajuster le nombre de kilowattheures car une consommation sous-estimée mène à une grosse facture annuelle. Logique puisque, pour rappel, cette dernière (aussi appelée facture de régularisation) est basée sur votre consommation réelle de gaz.

Votre consommation a été sous-estimée, que faire ?

Personne choquée par le montant de sa facture de gaz naturelAu moment de la lecture de votre facture d’énergie, vous avez peut-être découvert une mauvaise surprise : le montant de votre facture de régularisation est très élevé. Cela peut s’expliquer de deux manières :

  1. Vous avez consommé plus de gaz que l’année précédente pour différentes raisons (hiver plus froid et plus long, agrandissement du ménage, augmentation de la température dans votre logement…).
  2. Votre fournisseur d’énergie, ou vous-même, aviez sous-estimé votre consommation de gaz lors de la conclusion du contrat de fourniture.

Dans une telle situation, vous n’aurez d’autre choix que de payer votre facture. Si vous vous soustrayez à cette obligation, vous risquez une coupure de gaz. Cependant, vous pouvez toujours demander à votre fournisseur un plan d’étalement de paiement (aussi appelé plan d’apurement). Vous pourrez ainsi régler votre facture de gaz à votre rythme.

Pour l’année suivante, votre fournisseur adaptera le montant de vos acomptes en tenant compte du surplus consommé. Vous devrez donc régler des factures intermédiaires plus élevées mais vous serez à l’abri d’une autre mésaventure. Toutefois, cela n’est vrai que si vous tenez cette fois à l’œil votre consommation.

Attention : une facture de gaz anormalement élevée peut être due à un dysfonctionnement du compteur. Même si ce problème est rare, il vaut mieux en parler à votre GRD. Autres causes possibles : une fuite sur votre installation alimentée au gaz naturel (cuisinière, chauffe-eau, etc.) ou un dysfonctionnement de votre chaudière. Cette dernière situation survient généralement à la suite d’un entretien de la chaudière au gaz mal réalisé (voire pas du tout) ou d’un mauvais réglage. Pensez dès lors à vérifier régulièrement le bon état de vos installations pour votre portefeuille mais aussi pour votre propre sécurité.

Comment réduire votre consommation de gaz ?

Au sein d’un logement, le gaz naturel est réservé à trois postes de consommation :

  1. le chauffage ;
  2. la production d’eau chaude sanitaire ;
  3. la cuisson.

Autrement dit, vous pouvez intervenir à différents niveaux pour dépenser moins de gaz. Concernant le chauffage, plusieurs solutions s’offrent à vous : améliorer l’isolation de votre logement, baisser la température d’un degré et vous équiper d’une installation de chauffage économe. Quant à l’eau chaude, privilégiez les douches aux bains et réglez la température de votre chauffe-eau à gaz entre 55 et 60 °C. Inutile d’aller au-delà, cette température étant suffisante pour limiter la prolifération éventuelle de bactéries et de microbes. Enfin, pensez à cuisiner malin ! Par exemple, lorsque vous chauffez de l’eau, couvrez vos casseroles. De plus, pour éviter une surconsommation de gaz et réaliser des économies, nettoyez régulièrement les brûleurs de votre gazinière.

Vous désirez davantage de conseils pour diminuer votre facture de gaz ou pour trouver le meilleur prix du gaz ? Appelez gratuitement nos conseillers au 0800 37 369, ils tiendront compte de votre situation personnelle afin de vous donner des solutions sur-mesure.

Réagir !